avril 2013

Archive mensuelle

Pesticides, épandages, encore et toujours…

Créé par le 25 avr 2013

Bonjour à toutes et à tous

Ci joint le communiqué de presse du Collectif Vigilance Citoyenne, concernant la nouvelle demande de dérogation d’épandages de pesticides en Guadeloupe.

 

Collectif Vigilance Citoyenne.
comuniqué de presse
Le 25 avril 2013
Face aux propos  tenus sur les ondes aujourd’hui par les représentants des planteurs de bananes, le Collectif Vigilance Citoyenne tient à rappeler ses positions quant au problème posé par l’épandage aérien de  pesticides toxiques.
-Nous n’avons rien contre la banane, comme  fruit d’une valeur nutritive incontestable. Ni non plus contre sa  culture aussi bien destinée à la consommation locale qu’à son exportation.
-Nous n’avons non plus aucune hostilité de principe contre les planteurs et nous croyons que nombreux d’entre eux ont le souci de faire de leur mieux pour polluer le moins possible.
-Le problème est que l’usage de pesticides dans l’agriculture en Guadeloupe et notamment  dans la banane a produit une catastrophe écologique et sanitaire, ceci pour des siècles. On ne peut que malheureusement constater qu’on ne cesse d’élargir les zones interdites à la pêche et que nos eaux, nos sources, sont gravement polluées ! Or, la pratique de l’épandage aérien continue d’aggraver la situation déjà dramatique car tous ces pesticides néfastes produisent un effet cumulatif et multiplicateur (dit « cocktail ») dommageable pour notre santé, celle de nos enfants et de tous ceux qui résident en Guadeloupe. Cela a été nettement démontré par les scientifiques. On ne peut donc continuer ainsi.
-Certes, les planteurs défendent leurs intérêts et se plaignent que la Préfète tarde à prendre la décision d’autoriser l’épandage aérien. Tout se passe comme si on voudrait nous faire croire qu’elle balance entre les intérêts  des uns (les planteurs) et les intérêts des autres (ceux qui comme nous s’opposent à l’autorisation de telles  pratiques  culturales).
-Nous tenons à affirmer que nous ne  défendons pas  des intérêts particuliers mais un bien public. La république, res publica, est la défense  du bien public. Telle est l’éthique républicaine. La préfète  doit donc choisir entre d’une part, des intérêts particuliers, tout importants  qu’ils soient et, d’autre part, la défense d’un environnement permettant la vie des citoyens et protégeant leur santé. L’usage de pesticides, surtout dans des petites îles comme les  nôtres, met en jeu la vie, aussi bien concernant la faune, la flore,  les situations économico-sociales, c’est-à- dire de toutes les conditions diverses permettant une vie décente.
-C’est donc le devoir qui commande notre prise de position, devoir vis  à vis de notre pays et des générations  futures. Nous appelons donc à une prise de conscience de tous nos concitoyens face à ce problème d’une extrême gravité. Nous assurons encore une fois notre détermination radicale pour mettre fin à l’épandage de pesticides et  à la destruction annoncée du patrimoine humain de notre territoire. Si l’on continue comme cela, dans vingt ans ou moins, on ne pourra ni boire l’eau de Guadeloupe, ni consommer poissons, légumes et racines produites ici. Et même les animaux d’élevage seront contaminés. L’idée même d’un projet de société devant améliorer le vivre ensemble n’aura plus de sens. Est-ce cela  que nous voulons ?
Le Collectif Vigilance Citoyenne

Après midi Jardin partagé et agriculture naturelle, mercredi 24 avril

Créé par le 22 avr 2013 | Dans : le jardin extraBIOrdinaire

A partir du mercredi 24 avril 2013,
l’Association Nature Kulture 971
vous propose de participer à une expérience
de Jardin Collectif et Agriculture Naturelle pour tous
lors des nouveaux ateliers
Après-midi Jardin Partagé
tous les mercredis de 15h30 à 17h30

à Vieux-Habitants à l’ASSOFWI

L’idée est de créer un petit jardin nourricier et médicinal (sur 50 m2) où chacun pourra exprimer ses idées, échanger ses connaissances, et partager le travail de la terre et les récoltes.
Le Jardin ExtraBIOrdinaire, jardin collectif de Nature Kulture 971, est l’endroit idéal pour permettre à chacun de découvrir la nature avec un oeil différent. Espace dédié à la biodiversité et à l’agriculture naturelle, ce jardin est également un projet pédagogique de sensibilisation à une culture de la terre où pesticides et engrais chimiques de synthèses sont définitivement exclus.
Ou comment apprendre à se nourrir sainement en respectant l’environnement et en redonnant à la terre sa fertilité…Après midi Jardin partagé et agriculture naturelle, mercredi 24 avril dans le jardin extraBIOrdinaire association-fertile

Quelques thèmes qui seront régulièrement abordés lors de ces ateliers :  plantes médicinales et aromatiques, utilisation du calendrier lunaire, soins naturels aux plantes, fertilité et vie du sol, associations bénéfiques de plantes, compost…
et mis en pratique par les participants.

Durée de l’atelier : deux heures. Tarif 12 euros par personne. Adhésion annuelle obligatoire 20 euros. Pour toute nouvelle adhésion, le premier atelier est offert.

Informations et réservations : 0690 32 82 48

Les ateliers se déroulent au Jardin ExtraBIOrdinaire (situé sur le site de l’ASSOFWI, le Bouchu, Vieux-Habitants); RN2 panneau vertical orange indiquant l’entrée.

Matériel à prévoir :  petits pots pour les semis, chapeau, bouteille d’eau, chaussures fermées, de quoi noter.

Et comme tous les mercredis, les producteurs de l’Assofwi vous proposent fruits, légumes et aromatiques cueillis du matin… de 10 h à 17 h.

Les Plantes Médicinales, tout sur leur culture… au naturel. Mercredi 10 avril 2013

Créé par le 07 avr 2013 | Dans : le jardin extraBIOrdinaire

L’Association Nature Kulture 971
continue ses ateliers du mercredi
de Jardinage Biologique pour débutants.

Le prochain atelier aura lieu
Mercredi 10 avril à 8 h
à Vieux-Habitants

Thème :  COMMENT CULTIVER LES PLANTES MEDICINALES ET AROMATIQUES ?

Cet atelier s’adresse à toute personne désirant installer un petit jardin de plantes médicinales et aromatiques. Comment les cultiver, boutures ou semis, à l’ombre ou au soleil. Quelles sont les plantes qui apprécient le compost, ou les terres légères ? Toutes ces questions seront abordées lors de l’atelier, afin d’en savoir un peu plus sur la culture de plantes comme le dyapana, l’agoman, le tabac, l’orthosiphon, le paroka ou la menthe… au naturel bien sûr !

En fin d’atelier, chacun choisira parmi les plantes du Jardin ExtraBIOrdinaire une variété à planter, et repartira avec sa bouture ou son semis…
Merci de prévoir trois pots (0,5 litre par exemple)/
Durée de l’atelier : deux heures. Tarif 12 euros par personne. Adhésion annuelle obligatoire 20 euros. Pour toute nouvelle adhésion, le premier cours est offert.

Renseignements et réservations : 0690 32 82 48

Les ateliers se déroulent au Jardin ExtraBIOrdinaire (situé sur le site de l’ASSOFWI, le Bouchu, Vieux-Habitants); RN2 panneau vertical orange indiquant l’entrée.

Matériel à prévoir :  petits pots pour les semis, chapeau, bouteille d’eau, chaussures fermées, de quoi noter.

Après l’atelier et jusqu’à 17 h, les producteurs de l’Assofwi vous proposent fruits, légumes et aromatiques cueillis du matin…
Les Plantes Médicinales, tout sur leur culture... au naturel. Mercredi 10 avril 2013 dans le jardin extraBIOrdinaire zeb-a-pik-et-tabac

sapeurs pompiers d'etupes |
TA'U HERE NO ANANAHI |
L'actu-Francas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG DE REPERES
| Sapeurs Pompiers du Var. CI...
| Aidez les enfants Vietnamiens